la femme du 5ème

Ce qu’il raconte…

Jeté hors de chez lui par sa femme, loin de sa fille et renvoyé de son poste de professeur d’université, Harry Ricks n’a plus grand chose à perdre. Réfugié à Paris, ses seules perspectives sont d’aller au cinéma et de tenir le plus longtemps avec ses maigres économies. Sans le sou, il découvre bientôt, lui l’intellectuel américain, une ville sordide, celle des marchands de sommeil, des clandestins et des combines louches. Aussi, quand il rencontre Margit, femme élégante et sensuelle, il plonge avec délice dans le jeu de la séduction dont elle édicte les étranges règles. Un jeu troublant, plein de plaisirs, de mystères et, ce qu’Harry ignore encore, de dangers…

Mon avis sur tout… ou presque tout…

Alors, alors… déjà, pour le résumé, MOUA, en qualité d’éditeur, je n’aurais pas exactement présenté le livre comme cela… mais plutôt comme ceci : Seul et abandonné de sa famille, Harry Ricks, universitaire américain, fuit son pays pour échapper à son  passé et décide de recommencer une nouvelle vie à Paris. Frollant la mort, avec ses maigres économies, il va être confronté aux milieux les plus bas de Paris : trafic, marchand de sommeil, sans papier, etc. Pour survivre dans cet enfer, il sera également obligé de céder au travail clandestin. Au milieu de cet enfer, il rencontrera Margit, femme élégante et sensuelle. Un rencontre inespérée et délicieuse dans ce monde sordide mais qui va se révéler  hautement plus dangereuse qu’on ne l’aurait imaginée… VOILA, MOUA, je l’aurais écrit comme cela. Maintenant, à vous de le lire (ou pour ceux qui l’ont déjà lu) et de me dire si vous l’auriez présenté comme l’éditeur OU comme la bloggeuse… Ah oui, pour finir, je conseille ce livre +++. Le dénouement de cette relation est très sympa et on ne s’y attend pas… et même en lisant ceci… vous ne vous y attendrez pas. sûre de sûre… Bonne lecture !!!

Publicités