la vieille qui voualit

Ce qu’il raconte…

Y a un truc qui tourne pas rond dans la cafetière fêlée de Mémé Cornemuse. rescapée d’un séjour chez les flics, la vieille a déniché un boulot de concierge dans un immeuble de péquenots. Pas pour descendre les poubelles, tu penses, mais pour préparer discrètement le casse de la bijouterie du coin. L’assassinat du mari de la voisine, Ginette, fan de Lady Di, risque de compliquer les choses. D’autant que le crime n’est pas ordinaire : on retrouve le zizi de Marcel au frigo, planté dans un camembert. Tu parles d’une planque !

Mon avis sur tout… ou presque tout…

Lire le résumé m’a déjà fait sourire et me l’a fait acheté : vous me direz c’est souvent pour cela qu’on achète un bouquin certes ! Mais il est plutôt rare que je me lance dans le roman burlesque. J’ai en effet beaucoup souri à la lecture de ce roman et aux réactions et aventures de Mémé Cornemuse. Ce n’est pas de la grande littérature, c’est sûr, mais si vous le lisez, vous passerez un bon petit moment de détente, c’est certain.

 

Tous les livres sur NousLisons.fr

Publicités