Retrouvez cette semaine les sorties de la semaine en  :

1. Livre de Poche (exceptionnellement cette semaine le jeudi)

2. Pocket

 

…Bonne lecture…

 

#LeLivredePoche

 

 

  • Je t’écoute de Federica de Paoli
Diego travaille pour des guides de voyage et court le monde depuis des années lorsqu’un accident l’oblige à rentrer en Italie pour se faire opérer. Très vite, il se rend compte qu’un problème sur sa ligne téléphonique lui permet d’écouter toutes les conversations de ses voisins. Leurs ennuis de santé, leurs amours déçues, leurs désirs inassouvis font dès lors partie de son quotidien. Mais écouter la vie des autres ne lui suffit pas ; il décide de s’en mêler, d’apporter son aide, car il ne supporte ni le chagrin ni la dépression – il les a trop longtemps fuis lui-même. Il est loin d’imaginer où tout cela va le mener…
  • L’or de Sparte de clive Cussler et Grant Blackwood
1800 : alors qu’il traverse les Alpes enneigées avec son armée, Napoléon Bonaparte découvre un trésor fabuleux. Ne pouvant le transporter, et afin de le léguer à ses héritiers, il invente avec l’aide de son plus fidèle officier une énigme qui, une fois résolue, mènera jusqu’à lui. Mais à la mort de l’empereur, les indices soigneusement disséminés disparaissent… De nos jours : explorant les marais du Maryland, Remi et Sam Fargo découvrent, échoué dans un bras mort de la rivière, un sous-marin allemand datant de la Seconde Guerre mondiale. À l’intérieur, une bouteille de vin de la cave perdue de Napoléon. Intrigués par les symboles qui ornent l’étiquette, ils se lancent à la recherche des bouteilles manquantes… De son côté, Hadeon Bondarouk, un millionnaire russe d’origine perse, est lui aussi prêt à tout pour retrouver sur ce mystérieux trésor, qui pourrait bien en cacher un autre…
  • La cucina seconda de Lily Prior
Dans le petit village sicilien où la famille de Rosa Fiore a toujours vécu, l’Inglese est de retour après quatre années d’absence. Entre deux enterrements, un accouchement et les nombreuses célébrations des retrouvailles de sa famille, Rosa essaie en vain de faire participer son amant à la vie de la ferme : cueillette des cerises, des courges, du jasmin, des asperges sauvages… Mais les scorpions guettent, les abeilles s’en mêlent et les habitants se méfient de cet intrus, surtout Mauro, qui a ses raisons. Sexe et gastronomie, passion et désillusion, un soupçon de mafia sicilienne : on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de La Cucina, un chant d’amour sensuel et envoûtant pour la Sicile.
  • Le cauchemar du chien (Animae Tome 3) de Roxane Dambre

« Vous ai-je déjà parlé de mon talent pour me fourrer dans des situations invraisemblables ? Eh bien, ça se confirme. Il y a 48 heures, une folle m’attachait sur une table de dissection, et voilà qu’aujourd’hui je découvre des Chalcrocs, nos ennemis ancestraux, en train de repérer les adresses parisiennes de tous ceux de mon peuple. Nous sommes en danger. Les plus faibles d’entre nous vont être évacués. Du coup, le jour je bosse sur une de mes enquêtes étranges pour les services secrets et, la nuit, je pars en chasse ! Est-ce qu’un jour je pourrai passer une soirée tranquille avec mon fiancé ? »

  • le message du pendu de Pieter Aspe

La canicule qui s’abat sur Bruges invite ses habitants au farniente. Même le commissaire Van In et sa compagne Hannelore, juge d’instruction de son état, aspirent au repos. La découverte d’un carnage dans une villa des quartiers huppés va bousculer leurs plans. Une mère et ses deux enfants ont été sauvagement assassinés. Le mari, principal suspect, est retrouvé… au bout d’une corde ! Un drame familial, à première vue… mais Van In, qui a connu le présumé coupable, a des doutes… et des sueurs froides, malgré la chaleur. Un des meilleurs suspenses de Pieter Aspe, maître du polar flamand et père du désormais célèbre commissaire Van In, dont les nouvelles aventures mêlent humour, sexe et bonne chère sur fond de secrets politiques.

  • Les grandes biographies de Stefan Zweig

Émile VERHAEREN Marceline DESBORDES-VALMORE Romain ROLLAND Joseph FOUCHE Marie-ANTOINETTE Marie STUART MAGELLAN BALZAC Introduction, notices et bibliographie d’Olivier Philipponnat.

  • Les piliers de la terre (édition anniversaire) de Ken Follett

Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d’épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles… et de saintes ruses. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.
Abandonnant le monde de l’espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une œuvre monumentale dont l’intrigue, aux rebonds incessants, s’appuie sur un extraordinaire travail d’historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l’Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d’une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu’elle n’eût pas de fin.

  • les secrets de Paris de Clémentine Portier-Kaltenbach

La girouette de Notre-Dame, le papyrus du Jardin du Luxembourg, une cloche de la Saint-Barthélemy, les ruines du palais des Tuileries, voici, parmi d’autres, les « secrets » qu’évoque avec talent et drôlerie Clémentine Portier-Kaltenbach dans son livre. Aucune révélation sur un souterrain inaccessible, un jardinet invisible, un monument ignoré, un trésor mis au jour, mais une multitude d’anecdotes, de ces petites histoires qui font l’âme d’une ville. Ces lieux, monuments, statues, que les Parisiens et ceux qui visitent la Ville Lumière ont régulièrement sous le nez, ces rues qu’ils arpentent, parfois un guide à la main, mais sur lesquels il leur manque une information réjouissante ou insolite, forment ici les chapitres d’un voyage passionnant dans l’étonnant théâtre de l’histoire de France qu’est notre capitale.

  • Lignes de feu de Jeffery Deaver

Quand le réseau électrique de New York est attaqué en plusieurs endroits de la ville, la peur se propage parmi la population. Lincoln Rhyme, le criminologue paraplégique, est contacté d’urgence. Alors que les attentats se multiplient, il reçoit des lettres toujours plus menaçantes. Et une autre affaire vient troubler son enquête : l’Horloger est de retour. Ce tueur à gages insaisissable, l’un des rares criminels à lui avoir échappé, vient d’être repéré au Mexique. Pour le traquer, Rhyme fait appel à Kathryn Dance, spécialiste du langage corporel. L’Horloger a déjà choisi sa cible et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne frappe. Pour prendre le criminel à son propre piège, les deux enquêteurs s’engagent dans une course contre les lignes de feu.

  • Une saison à Long Islang (Tout ce qui brille tome 2) d’Anna Godbersen

1929. À Long Island, où l’été est souverain, Cordelia et Letty passent leurs après-midi au bord de la piscine entre potins mondains et cocktails multicolores. Mais être des filles dans le vent, courtisées et admirées, ne leur suffit pas. Alors que le soleil brille de mille feux, les deux amies sont de nouveau attirées irrésistiblement par les lumières de New York, la ville qui ne dort jamais. Letty veut coûte que coûte conquérir Brodway, et Cordelia, toute fraîche héritière de Darius Grey, veut se venger de ceux qui lui ont mené la vie dure quelques mois plus tôt. Mais la vengeance a un prix et l’existence se charge de le lui rappeler… Les héroïnes de Tout ce qui brille nous entraînent une nouvelle fois dans leur univers très girly et leurs intrigues romantiques qui nous plongent dans l’ambiance enivrante des années 20.

  • Virginia et Vita de christine Orban

1927. Virginia Woolf vient de publier La Promenade au phare. Elle vit une passion tourmentée avec Vita Sackville-West dont le célèbre château paternel de Knole se situe tout près de Monk’s House, la modeste demeure de Virginia et de son époux, l’éditeur Léonard Woolf. La fascination qu’elle ressent pour Vita, l’abîme entre sa vie bohème et le faste de l’excentrique aristocrate vont donner naissance à l’une de ses œuvres maîtresses, Orlando. Dans Virginia et Vita, où tout est dit de la passion et de la jalousie, Virginia Woolf est à son tour transformée en personnage de roman. Christine Orban évoque avec subtilité la complicité de deux femmes exceptionnelles, puissantes et fragiles qui conjuguent à leur manière amour et création littéraire.

  • Mandela, une philosophie en actes de Jean-paul Jouary

Nelson Mandela a réussi ce que peu d’êtres humains avant lui étaient parvenus à faire : imposer par la seule force de ses actes et de ses mots un respect unanime, une image de l’homme d’une élévation incontestable, une idée de la politique d’une noblesse rare. Il doit bien y avoir à cela quelques raisons de fond, qu’il serait dommage de voir bientôt enfouies sous les flots de sensations médiatiques. Ce livre est suscité par cette crainte : vite, revenir sur les raisons qui font des actes et des paroles de Nelson Mandela un événement important, avant que le silence et les vacarmes n’ensevelissent dans l’oubli ce qui doit – absolument – en rester. Mandela n’est pas philosophe au sens propre mais, pour l’auteur de ce livre, il est le créateur d’une philosophie en actes d’une grande richesse politique, éthique, juridique. Il faut lire cette philosophie dans son enfance, ses années de militantisme, sa vie en prison, sa façon de gouverner et de créer du droit, son art du dialogue – avec ses pires ennemis parfois. Il y a là de quoi penser une conception inédite de l’émancipation humaine.

  • Moi, Zlatan Ibrahimovic (édition noël 2014)

Autobiographie du célèbre footballeur qui raconte son enfance dans les quartiers difficiles de Malmo en Suède, ses débuts dans le sport, la consécration de son talent, ses plus grandes fiertés mais aussi ses souffrances. Il parle également de sa mentalité sur le terrain, de ses rapports avec les différents entraineurs.

  • Paris, Capitale du crime de Frédéric Diefenthal et Paul-Henri Moinet

À Paris, il n’y a pas de quartiers plus criminels que d’autres, simplement des faits qui hantent à jamais certains lieux. Ainsi la place de la porte de Clignancourt rappelle l’exécution de Mesrine, la rue Montmartre, l’assassinat de Jaurès ; le quartier de l’Étoile, la petite entreprise de mort du Dr Petiot ; celui des Grandes Carrières, l’ambiance anarchiste de la bande à Bonnot… Les crimes célèbres ne marquent pas seulement la mémoire des hommes, ils reflètent aussi les malaises et les fantasmes d’une époque. Ils donnent aux rues et aux quartiers d’une ville une atmosphère singulière et finissent par dessiner la carte imaginaire de nos peurs.

  • Profanation de Jussi Adler-Ossen (édition noël 2014)

Sur le bureau de l’inspecteur Carl Mørck, chef du département V, le dossier d’un double meurtre commis en 1987 et impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux « spontanés » d’un des leurs. Mørck s’aperçoit que l’affaire a été hâtivement bouclée et décide de reprendre l’enquête. Cercles fermés des milieux d’affaires, corruption au plus haut niveau, secrets nauséabonds de la grande bourgeoisie… Adler-Olsen mêle suspense implacable et regard acerbe sur son pays. Après Miséricorde, Profanation ne décevra pas les fans du cynique Carl Mørck et de son assistant syrien, l’imprévisible Assad.

  • Rouge comme le sang (je m’appelle lumikki, Tome 1) de salla Simukka

« Il était une fois une fille qui apprit à avoir peur. Les contes de fées ne commencent pas ainsi. Ainsi commencent d’autres histoires, plus sombres. »

Lumikki Anderson a dix-sept ans. Elle vit dans la ville de Tampere, en Finlande, où elle est étudiante en école d’art. Jeune loup solitaire, elle ne se mêle jamais de ce qui ne la regarde pas. Mais cette règle est mise à l’épreuve le jour où elle découvre des billets de banque ruisselants de sang en train de sécher dans le labo photo de l’école. Prise dans un engrenage infernal, Lumikki devra affronter les réseaux mafieux, mais aussi sa propre part d’ombre.

 

#Pocket

 

  • Cagebird de Karin LOWACHEE
  • La dague et la fortune de Daniel HANOVER
  • Les recettes de nounou Ogg de Terry PRATCHET
  • La huitième couleur tome 1 de Terry PRATCHETT
  • Le voleur d’âmes d’Ann BENSON
  • La conjuration primitive de Maxime CHATTAM
  • Les abysses du temps de Maxime CHATTAM
  • Buzz d’Anders de la Motte

Quatorze mois hors de Suède, plusieurs passeports à son actif : Henrik Pettersson, dit HP, est un homme prudent. Pourtant, sa rencontre avec la somptueuse Anna Argos à Dubaï lui a fait baisser la garde. Et quand elle disparaît, il devient le principal suspect. Coïncidence? Le passé de HP lui laisse plutôt croire qu’il n’est qu’un pion dans un jeu qui le dépasse…
À Stockholm, Rebecca, sa soeur, garde du corps, paie le prix fort pour une décision prise dans un moment de tension extrême. Suspendue, quelqu’un choisit ce moment précis pour l’attaquer sur Internet. Et il se fait de plus en plus menaçant.
Entre virtuel et réel, HP et Rebecca vont devoir trouver rapidement qui tire les ficelles…

  • Dans l’oeil noir du corbeau de Sophie LOUBIERE
  • Le duel des gémeaux de Robert LUDLUM
  • la civilisation des abysses de James ROLLINS
  • Des pas sous la cendre de Laurent SCALESE
  • Le sang des dauphins noirs d’Elena SENDER

 

 

Tous les livres sur NousLisons.fr

Publicités