Retrouver les sorties de la semaine :

1. Le Livre de Poche

2. J’ai Lu

#LivredePoche

  • Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

  • Etiquette et espionnage (le pensionnat de Mademoiselle Géraldine, tome 1) de Gail Carriger

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres plutôt qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi l’inscrit-elle au Pensionnat de Mlle Géraldine qui s’attache au perfectionnement des jeunes dames de qualité. Très vite, Sophronia comprend que cette école ne correspond pas exactement à l’idée que sa mère s’en faisait. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette, mais elles font aussi l’apprentissage de la diversion, de l’espionnage et de l’acte de donner la mort – tout cela de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. C’est une chose d’apprendre à faire une révérence comme il faut, c’en est une autre d’apprendre à la faire en lançant un couteau…

  • Frances & Bernard de Carlene Bauer

Frances Reardon et Bernard Elliot se rencontrent à l’été 1957 dans un atelier d’écriture. Elle est sans le sou et écrit un roman ; il est bien né, séduisant et poète déjà reconnu. Parce que Frances lit un livre de philosophie, Bernard, intrigué, l’invite à déjeuner. Peu après une première lettre est envoyée. D’abord pudique et fragile, l’écriture se libère, au fil des lignes et de leurs retrouvailles, avec New York en toile de fond. Ensemble, ils vont explorer les limites de la foi, de la littérature, de la passion, de la raison, du sacrifice. Mais s’ils sont fous l’un de l’autre, vivre ensemble ne va pas de soi. Bernard est un homme tourmenté, et Frances veut être libre. Peut-on aimer au point de se perdre en l’autre ? À quoi renoncer par amour ? Ou pour devenir un artiste accompli ?

  • L’âme damnée (Assissini, tome 1) de Courtenay Grimwood

1407. Venise est à son apogée. Le duc Marco est aux commandes… en théorie. Comme il est niais, son oncle et sa tante gouvernent à sa place. Ils règnent sur les mers, dictent les lois et semblent tout-puissants. En réalité, ils craignent les assassins meilleurs que les leurs. Une nuit, tout bascule. La cousine du duc, qui devait être mariée de force, est enlevée par des pirates mamelouks. La guerre est inévitable. Au même moment, Atilo, l’assassin en chef de Marco, tranche la gorge de sa dernière victime. Il s’apprête à rebrousser chemin lorsqu’il aperçoit un garçon penché sur le mourant, en train de boire à sa plaie. La vitesse à laquelle il esquive un poignard et escalade un mur stupéfie Atilo. Le maître assassin sait qu’il doit à tout prix trouver le garçon. Non pour le tuer, mais pour en faire son apprenti… Un roman extrêmement intrigant qui réunit le vampire d’Anne Rice et le meutrier d’Assassin’s Creed !

  • Le jour où les skateboards seront gratuits de Saïd Sayrafiezadeh

Saïd est le fils de Mahmoud, Iranien exilé à New York, et de Martha, juive américaine, tous deux communistes fervents et membres zélés du Parti socialiste des travailleurs. Alors que Saïd n’a que neuf mois, Mahmoud quitte sa famille pour Téhéran, où le Shah vient d’être renversé. Martha, fidèle à ses idéaux, rejoint les quartiers populaires. Le petit Saïd sera ainsi brinquebalé, et élevé au gré d’interdits absurdes : interdiction de manger du raisin à cause du boycott du syndicat des ouvriers agricoles, interdiction de posséder un skateboard tant qu’ils ne seront pas gratuits pour tous, etc. Et bien sûr, tout le temps libre sera passé à militer. Un récit autobiographique touchant, où tout est vu à travers les yeux malicieux d’un enfant qui, même privé d’insouciance, continue de voir le côté cocasse des choses.

#J’aiLu

  • Bardo thödol de Padmasambhava

Texte du bouddhisme tibétain qui décrit les différentes étapes que les humains traversent à partir de leur mort jusqu’à leur libération du cycle des réincarnations

  • La revanche de sept de Pittacus Lore

Après la trahison de Cinq, la garde doit se relever comme elle peut. Si les Lorics ont été blessés, ils sont plus déterminés que jamais

  • Ce que Dieu veut de Naele Donald Walsch

Fondateur de l’Equipe humanité, un mouvement populaire ayant pour but de faire émerger une nouvelle forme de spiritualité, l’auteur, à travers une interprétation de l’histoire de l’humanité, présente le dessein élaboré par Dieu pour les hommes

  • Le guide de savoir-boire de Laure Gasparotto

Une enquête menée auprès de nutritionnistes, de vignerons et de médecins, qui affirment que consommer modérément du vin réduit les risques cardio-vasculaires. L’ouvrage contient des mises au point, des conseils pratiques pour bien choisir son vin selon sa constitution, ainsi qu’une sélection de vins avec un effet bénéfique sur la santé

  • Le régime Campbell de Thomas Colin Campbell

Le professeur de biochimie nutritionnelle propose un régime accessible à tous, alliant la nutrition et l’écologie, s’appuyant sur les recherches récentes en matière nutritionnelle et sur une alimentation végétarienne stricte.

 

 

Tous les livres sur NousLisons.fr

Publicités