Retrouvez dans cet article les sorties de la semaine en :

  1. Pocket
  2. 10-18

…Bonne lecture…

#Pocket

  • Un matin nous partons de Florance Chapiro

Ils ont grandi selon les conventions strictes et austères de la bourgeoisie européenne installée à Tunis. Les trois soeurs Klein, Nina, Suzanne, Judith, et leur frère, Laurent, vivent sous la coupe de leur mère autoritaire et rigoriste ; un avenir tout tracé, exemple de réussite et d’honneur, leur est déjà attribué.
Et celui-ci passe bien sûr par Paris. La ville des Lumières. La ville des rêves du coeur, de l’émancipation et de tous les possibles. Celle, aussi, des illusions perdues. Car chacun d’eux devra couper ses racines pour trouver sa place et s’épanouir dans ce nouveau monde dont les règles ne sont pas les leurs.

  • Triburbia de Karl Taro Greenfeld
  • Prends ma vie de Lottie Moggach

Depuis le décès de sa mère, Leila, jeune femme solitaire et mal dans sa peau, s’est réfugiée derrière son écran d’ordinateur et ne communique plus que sur la Toile. Elle n’a jamais rencontré Tess, et pourtant elle connaît tout de sa vie. Et Tess, belle, mondaine et maniaco-dépressive, n’a jamais rencontré Leila, mais elle a besoin d’elle pour disparaître sans que son entourage s’en aperçoive.
Les deux jeunes femmes concluent un pacte : Leila sera désormais Tess dans ce monde virtuel que toutes deux fréquentent assidûment. Mais prendre la vie d’une autre peut être un geste lourd de conséquences…

  • Aux anges de Francis Dannemark

Trente ans que Pierre et Florian n’ont pas repris contact : les rêves d’adolescents sont loin mais l’amitié intacte. À l’occasion d’un déplacement professionnel en Normandie, Florian se joint à Pierre avec plaisir. Au volant d’un vieux break, Sinatra à la radio, les deux copains se confient, se racontent, quand, au détour d’un fossé, apparaît le van accidenté d’une drôle de fée Carabosse…
En quelques jours imprévus, la comtesse Emiliana di Castelcampo, extravagante reine des oiseaux, les détournera des sentiers battus… Pour que souffle, à nouveau, le vent de la vie et de l’amour.

  • Beautiful Beginning de Christina Lauren

Le grand jour se fait attendre pour Chloé Mills et Bennett Ryan. Chloé, exaspérée par les préparatifs de dernière minute, est sur le point de dire « je le veux » pour enfin pouvoir s’enfuir. Bennett, déjà tellement distrait par le corps de sa promise, lui annonce qu’il ne la touchera plus jusqu’à la nuit de noces. Ce qui ne fait qu’empirer les choses…
Les amants fougueux, toujours entre deux disputes démentielles, réussiront-ils à se passer la bague au doigt ?

  • Tartes aux pommes et fin du monde de Gauillaume Siaudeau

Il faudrait que les chiens puissent voler, avec des ailes en carton.
Ou qu’ils se réincarnent en revolver.
Il faudrait que la caissière du supermarché, pour laisser le temps aux amoureux de s’aimer, ne trouve jamais le code-barres sur les boîtes de maquereaux.
Il faudrait qu’au fil suspendu des jours, les perles soient moins abimées.
Bref, il faudrait que la vie, toujours, ait le goût des tartes aux pommes.
Auquel cas, vraiment, ce ne serait pas la fin du monde.

  • Les fuyants d’Arnaud Dudek

Ils ont la fuite chevillée au corps, le sens de l’esquive comme un instinct de survie. Il leur arrive de délaisser leur famille, sac au dos et clope au bec. Jacob a fini par prendre une échappatoire, qui ne mène nulle part. David, son fils, en trouvera une plus radicale, au fond d’une bouteille d’insecticide. Reste Joseph, le petit-fils, qui grandit sans père et avec un oncle qui pratique la marche à pied et l’art de la tangente.
Mais quelles que soient les trajectoires que l’on prend, les routes finissent toujours par se croiser.

  • Noir négoce d’Olivier Merle
  • Adieu le cirque de Cheon Un-Yeong

Yunho accompagne Inho, son frère resté sans voix depuis un terrible accident, pour l’aider à trouver une femme en Chine. Inho a choisi la belle et mystérieuse Haehwa.
Exilée loin de chez elle dans une banlieue de Séoul, hantée par un premier amour malheureux, Haehwa semble s’épanouir aux côtés de sa belle-mère et de son mari. Mais leur précaire équilibre bascule. Yunho, son beau-frère, bouleverse son coeur.
Comment ces deux êtres solitaires peuvent-ils vivre alors, prisonniers d’un mariage de raison, enfermés dans leur mélancolie et leurs passions inavouées ?

 

#10-18

  •  Pas de parution chez 10-18

 

Tous les livres sur NousLisons.fr

Publicités