1540-1

Ce qu’il raconte…

Romain s’était figuré qu’un père allait grandir en lui à mesure que l’enfant se développerait dans le ventre de la femme qu’il aime. À deux semaines de l’accouchement, il doit se rendre à l’évidence : ce n’est pas le cas. Et lorsque, un jour de tempête, Louise ressent les premières contractions, il est mis doublement au pied du mur puisqu’une autre parturiente se retrouve avec eux en salle de travail. Deux femmes, deux accouchements et deux naissances en quelques heures, c’est beaucoup pour un seul homme. Dans le déchaînement des éléments, entre la vie qui vient et la mort qui rôde, Romain va subir un apprentissage de la paternité à marche forcée et découvrir qu’il n’y a pas d’autre façon d’accepter son enfant que de commencer par s’accepter soi-même.

Mon avis sur tout… ou presque tout…

Bouleversée, ce roman m’a bouleversée. Laurent BENEGUI a su faire remonter avec talent le mal-être et le questionnement des hommes lorsque arrive ce moment délicat et perturbant de la naissance. Ce roman n’a pas l’apparence d’une fiction. On se plonge dans une histoire vraie. Je l’ai dévoré. Je remercie vivement Amélie et Laurent.

Bonne lecture

 

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

Publicités